L'ESAP en D1 !

C'est officiel ! L'Esap foot jouera en D1 la saison prochaine à l'issu de sa première année d'existence.

Sérénité pour l’équipe A…

Lors de la réunion de la commission sportive au district 22 du mardi 7 juin, les dirigeants de l’ESAP foot ont appris leur montée en D1 au titre de leur classement de meilleur deuxième.

Auteur d’une seconde partie de saison remarquable, les bleus et blancs ont effectué une remontée au classement salvatrice à la suite d’un début de championnat frileux. Pour une première année d’existence, les dirigeants sont comblés de ce résultat. À l’occasion d’un conseil d’administration de la section, tous les membres ont eu écho de la bonne nouvelle. Ce qui donne du baume au cœur pour préparer la saison prochaine.

Le nouveau bureau

Priorité à la composition du bureau et des différentes commissions avec quelques changements à certains postes. La coprésidence est toujours assurée par Emmanuel Killian et David Boulé, entourés de Arnaud Brunel, Christophe Cochet et Patrice Toppinard en vice-présidents.

Le secrétariat revient à Jérôme Peron et Antonin Geffrelot tandis que la trésorerie sera assurée par Benjamin Delacroix et Stéphane Morlec.

Divers sujets ont été validés pour la saison prochaine comme l’engagement du nombre d’équipes seniors et le tarif des licences. Le bureau encourage tous les joueurs à venir retirer leur licence pour la valider la plus rapidement possible.

Imbroglio pour les jeunes…

Si l’horizon est dégagé en senior, ce n’est pas le cas pour les jeunes de l’école de foot.

En entente au sein de l’EKP (département 56) depuis septembre dernier, la Ligue de Football interdit aujourd’hui l’officialisation de ce groupement. En effet, un club ne peut posséder deux numéros d’affiliation différents pour entrer dans un groupement. Or les U15 et U17 du club sont déjà intégrés dans le GJ du Lié.

La particularité historique et géographique du club n’est, pour l’instant, pas pris en compte par les instances dirigeantes afin que les jeunes footballeurs de la section puissent s’épanouir dans la pratique de leur sport favori. Les dirigeants s’évertuent, à l’heure actuelle, à continuer à faire pression auprès de différents organismes afin de prendre en compte cette particularité.